Projet de réalisation d’un habitat groupé écologique, auto-géré et solidaire en milieu rural Puy-de-Dôme(63)

mots clé: 
projets

I- L'association Habiter autrement :

Habiter Autrement est née à la fois de la rencontre de personnes proches des sensibilités liées au secteur de l’économie sociale et solidaire et du mouvement de l’habitat groupé, et du constat qu'il n'existait pas en Auvergne de structure capable de soutenir les projets d'habitat groupé lesquels n'aboutissaient pas souvent par manque d'accompagnement.
Elle a été créée à l'automne 2010 en Auvergne, suite au  Forum de Beaumont organisé en 2008 par l'Université Populaire et citoyenne du Puy-de-Dôme sur l'habitat écologique et groupé .

Cette association a pour objet d'aider à la mise en place par des citoyens
de nouvelles façons d'habiter leur logement qui prennent en compte une dimension à la fois collective et écologique : Eco-lieux, éco-villages, éco-quartiers, coopératives d'habitants ...

Habiter autrement accompagne les porteurs de projets dans la réalisation de leurs objectifs. Elle travaille avec tous les partenaires concernés, tant institutionnels, professionnels  que associatifs .

Si l'association a été créée à l'automne 2010, elle a vraiment pris son envol au mois de septembre 2011 avec l'octroi d'une aide financière européenne jusqu'au 30 août 2012, dans le cadre de la sous mesure 4 2 3 du FSE.

Plusieurs projets sont en train d'émerger, parmi lesquels, un projet en milieu rural dans lequel la notion d’écologie serait conjuguée avec celles de solidarité et d’autopromotion.



II-Notre projet d'écohabitat groupé et participatif :
Contexte appelant la réalisation de notre projet d'écohabitat groupé et participatif
- Les problèmes de pollution de plus en plus aigüs concernant notre environnement et conséquement notre santé, le mode de vie dit « moderne » (chacun pour soi en faisant  toujours plus toujours plus vite) et le pillage intempestif des ressources de la planète, nous font désirer mettre en adéquation nos aspirations avec notre quotidien. A l’instar d' autres groupes en France comme à l’étranger, nous voulons créer un lieu de vie dans lequel nous mettrons en application les valeurs écologiques et sociales qui nous motivent: construction de maisons avec des matériaux sains, recyclables et limitant l’empreinte écologique des habitants ; économie d’énergie ; respect de la nature et du vivant par un mode de culture non polluant; mode de vie simple et solidaire...                               
- Depuis de nombreuses années, le contexte économique et social produit une spéculation grandissante sur l’immobilier et le foncier. Cette spéculation foncière très active, en particulier à proximité des villes et des bassins d’emploi, rend le prix des parcelles exorbitant, et du coup, inaccessible. Cette situation entraîne des difficultés grandissantes pour les personnes et familles à revenus moyens pour se loger à un coût raisonnable. De plus, les logements sociaux sont de plus en plus réservés à des familles ayant des revenus plutôt faibles, ce qui a pour conséquence directe d'accentuer la ghettoïsation.
Ces deux éléments conjoints nous conduisent à affirmer qu’en nous regroupant sur un même terrain et en fédérant nos moyens et nos energies, le coût de la réalisation des habitations sera abaissé et la mixité sociale assurée perrmettant de réaliser le mieux vivre ensemble.  D’autre part, des  personnes de notre groupe ayant des compétences  en construction écologique, la possibilité d’auto-construire nos maisons en totalité ou en partie nous permet d’envisager l’utilisation de matériaux écologiques et des systèmes permettant des économies d’énergie à des coûts raisonnables.

Première ébauche du projet

Nous sommes en train d'étudier les conditions dans lesquelles notre projet pourra se réaliser .
Ces conditions concernent à la fois, le type de construction, l'utilisation collective d'espaces à définir en commun, la forme juridique de la propriété et l'adoption de statuts adaptés aux capacités de financement des acteurs du projet.


Le type de construction :

Nous pensons construires des maisons en paille, en bois, en terre, en torchis, en pierres, etc … en matériaux naturels et renouvelables, des maisons le plus autonome possible, en énergie, en eau, en chauffage et en assainissement naturel .
Une maison en paille est une maison dont les murs sont faits de paille. Ces murs sont habituellement recouverts de terre à l'intérieur (pour permettre au mur de respirer et de lutter contre l'humidité) et d'une couche de terre et de chaux à l'extérieur. La paille est généralement disposée sous la forme de bottes parallélépipédiques produites et utilisée par l'agriculture.
Contrairement à l'image colportée par le conte Les trois petits cochons, ce mode de construction est parfaitement durable : la paille compressée a une meilleure résistance au feu que le bois. C'est par ailleurs un excellent isolant thermique, qui présente cependant des risques liés à l'eau et à la condensation (problème de pourrissement si l'on ne respecte pas la règle : « un bon chapeau et de bonnes bottes »). L'usage de la paille nécessite de faire un bon drainage, de monter des murs de soubassement (ou des fondations surélevées) pour éviter les remontées d'humidité par capillarité, et un débord de toit important pour empêcher les eaux de pluie d'atteindre les murs de façon importante et continue.

L'utilisation collective d'espaces communs à définir :

L'idée est d'économiser l'espace habitable pour chaque ménage (pour permettre à la fois un gain de coûts, une économie d'espace et une diminution de son empreinte écologique) et de prévoir en contre-partie, une pièce commune voire une chambre d'amis, et quelques locaux techniques (buanderie, coin bricolage...) pouvant servir à tout le monde et selon les besoins de chacun.
Créer une nouvelle façon d'habiter, partager un jardin, des animaux, des aires de jeux, produire ses légumes, ses fruits... ».
Rendre possible ce qui est souhaitable .

L'adoption de statuts adaptés permettant la mixité générationnelle et sociale:

Dans le groupe concerné par le projet, il peut y avoir des personnes qui n'ont pas forcément la même capacité de financement ; pour favoriser la mixité tant sociale que générationnelle et éviter le plus possible d'exclure des personnes du projet pour des raisons de revenus, nous envisageons, selon les possibilités juridiques à étudier, d'avoir recours à différents statuts : propriétaires, locataires ou accédants à la propriété par crédit bail, voire un partenariat avec un bailleur social.


La forme juridique :

Il s'agit de trouver la forme juridique la plus appropriée à notre projet ; plusieurs possibilités sont envisagées, notamment une SCI coopérative avec parts sociales (société civile coopérative de construction avec passage en copropriété ou une SCI en jouissance avec propriété collective et non passage en copropriété).


Afin d'avancer encore plus dans l'élaboration du projet, et à ce niveau d'étude, nous avons maintenant besoin de trouver un terrain pour rendre ce projet réalisable et de connaître les conditions d'une mise à disposition pour nous de ce dernier.

Fichier attachéTaille
Projet de réalisation d’un habitat groupé en milieu rural .doc67 Ko
  • Vous devez tout d'abord vous connecter pour pouvoir poster des contributions dans ce groupe.